25000 Besançonmail.paul.dubois@gmail.com

Le parapente

Un peu d’histoire, le pionnier du parapente

David BarishEn juin, 1978, trois parachutistes peu fortunés, Jean-Claude Bétemps, André Bohn et Gérard Bosson décollent pour la première fois d’une montagne avec un parachute, afin de réduire les frais de montée en avion.

Mais le pionnier du parapente est l’américain David Barish.

Qui est-il ? David Barish rencontre le vol en 1939 lorsque le gouvernement américain, en mal de pilotes, propose des formations. Il devient ainsi copilote chez TWA sur les lignes transocéaniques. Son frère aîné de trois ans est pilote de B 17, les forteresses volantes. Il est tué lors du débarquement en Normandie.

David Barish entre ensuite dans l’US Air Force, où il suit un entraînement de pilote de chasse. Le jour où il réussit l’examen, le Japon capitule. La guerre est finie. Il est alors accepté à la prestigieuse université Cal Tech où il réussit un « master degree » en aérodynamique théorique. Il le met en application, toujours pour l’Air Force, dans le secteur « recherche et développement » à Dayton. En 1953, il quitte l’armée mais reste consultant pour l’Air Force et la Nasa. Il travaille aussi à la soufflerie de Princetown.

C’est à ce moment qu’il fait ses premiers treuillés. En 1955, il sort le Vortex Ring, un parachute révolutionnaire constitué de quatre ailes souples en rotation autour d’un axe. Elles ont le même effet que les pales d’un hélicoptère. Meilleur taux de chute, moins de choc à l’ouverture, deux fois plus léger, absence d’oscillation, le Vortex Ring est surnommé « The Perfect Parachute » . Il est fabriqué par Pioneer, premier fabricant mondial, et est encore utilisé aujourd’hui par l’armée américaine.

David Barish : Sailwing Photo : Ulrich Prinz

David Barish : Sailwing
Crédit Photo : Ulrich Prinz

Autre avantage qui serait bien utile pour les parapentistes : le Vortex Ring se replie aussitôt, même par vent fort, ce qui évite de se faire traîner au sol ! Par contre, il ne plane pas. Sa finesse est nulle, ce qui permet de l’utiliser lors de tests de finesse pour contrôler la masse d’air.

 

Source : extrait du site web de Mr Bedouet, concepteur des parapentes Ventus.

Et aujourd’hui ?

Article en cours de rédaction :)

Menu